Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil

Vous recherchez une ressource pédagogique numérique dans le domaine de l’environnement et du développement durable ?

Ce moteur de recherche permet de rechercher des ressources parmi différentes catégories :

  • Celles des établissements adhérents d'UVED où vous trouverez les ressources propres à ces établissements
  • La catégorie "Ressources UVED" qui rassemble les ressources financées ou co-financées par UVED via ses appels d'offres

Ressources inventoriées grâce au format Dublin Core

Résultats

1585 résultat(s)

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 >>


L&#039;estive, entre bien commun et espace public / Corinne Eychenne, Lucie Lazaro

L&#039;estive, entre bien commun et espace public / Corinne Eychenne, Lucie Lazaro. In séminaire &quot;Penser les biens communs dans le espaces ruraux : regards croisés&quot;, organisé par le laboratoire &quot;Dynamiques rurales&quot; de l&#039;Université Toulouse II-Le Mirail avec le soutien des doctorants et étudiants du master &quot;Développement des territoires ruraux et de l&#039;École Doctorale TESC (Temps, Espaces, Sociétés, Cultures), Université Toulouse II-Le Mirail, 11-12 mars 2013.

Voir la fiche documentaire (Dublin Core)
Rapports de genre et écologie : quel dialogue possible ? / Jean-Louis Hemptinne

Rapports de genre et écologie : quel dialogue possible ? / Jean-Louis Hemptinne.&amp;nbsp

Voir la fiche documentaire (Dublin Core)
La modernité : une greffe difficile sur le &quot;grand village&quot; / Pierre Weidknnet

La modernité : une greffe difficile sur le &quot;grand village. Pierre WEIDKNNET. In colloque &quot;Conservation, restauration de l&#039;architecture du Mouvement Moderne : l&#039;exemple de l&#039;Université de Toulouse-Le Mirail de Georges Candilis&quot; organisé par l&#039;Université de Toulouse II-Le Mirail en partenariat avec les universités de Rennes 2 et Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Université Toulouse II-Le Mirail / Musée Les Abattoirs, 8-10 avril 2010. Pierre Weidknnett contextualise la construction de l&#039;université du Mirail dans la politique urbaine de Toulouse, ce &quot;grand village (selon l&#039;appellation de l&#039;historien Jacques Godechot) qui voulait se faire métropole. Au XVIIIe siècle, Toulouse est une ville &quot;sainte, sotte et sale&quot;, placée au cœur d&#039;une région agricole et préservant son centre ville. Les grands travaux urbains (quais, Grand-rond, canal de Brienne...) seront à l&#039;initiative des États du Languedoc et de l&#039;Intendant royal, tout comme la localisation de l&#039;industrie aéronautique et chimique à Toulouse sera le fait de décisions d&#039;État jusque dans les années 1950. Après la Libération, le 1er maire, Raymond Badiou, mènera une politique de maîtrise budgétaire dans une vision malthusienne de limitation de la croissance qui explique probablement la construction en zone périphérique de manière un peu anarchique excepté à Colomiers qui sera appréciée à postériori comme une réussite. A cette période, le cas de Toulouse n&#039;est pas isolé car à l&#039;échelle nationale prévaut la doctrine &quot;du graviérisme&quot;, de Jean-François Gravier, pour un développement des campagnes et ce malgré l&#039;exode rural vers les villes et notamment Paris. En 1960, le PADOG ( Plan d&#039;aménagement et d&#039;organisation générale de l&#039;agglomération parisienne) publie un aménagement de l&#039;Ile-de-France avec pour sous-titre &quot;Paris ne doit pas croître&quot; et c&#039;est dans ce contexte que Toulouse va devenir métropole d&#039;équilibre. En 1958, la nomination du nouveau maire de Toulouse est une rupture en matière de développement urbain dans l&#039;idée d&#039;une croissance nécessaire de la ville face aux mutations des modes de vie qui s&#039;imposent à elle et dans le cadre concurrentiel du Marché commun naissant. Dès lors et pour une durée d&#039;une dizaine d&#039;années, une grande politique d&#039;infrastructure va simultanément mener un aménagement du centre ville (pénétrante des allées Jean Jaurès notamment) avec la construction de la ville nouvelle du Mirail dans laquelle prendra place naturellement l&#039;université au demeurant dans l&#039;objectif supplémentaire de renvoyer les étudiants vers la banlieue. Le Mirail est un nouveau centre à côté de la ville ancienne comme en ont été construit dans les pays d&#039;Europe de l&#039;Est à la même période, à ceci près qu&#039;il n&#039;y est pas tout à fait juxtaposé comme dans ces pays et que le rapport modernité et patrimoine n&#039;y est pas identique. Une troisième période, celle du maire Pierre Baudis, dont la campagne électorale s&#039;est faite sur le Mirail et sur la politique urbaine, enclenche une dynamique de réhabilitation et un processus de gentrification du centre ville. C&#039;est le moment où le mot Mirail disparaît du vocabulaire au profit de &quot;centre régional&quot;.

Voir la fiche documentaire (Dublin Core)
Wildfires in european alps : frequent yesterday, rare today, frequent tomorrow ? / W. Finsinger

Wildfires in european alps : frequent yesterday, rare today, frequent tomorrow ?. Walter Finsinger. In &quot;La construction des territoires montagnards : exploitation des ressources et mobilité des pratiques&quot;, 2e International Workshop on archaeology of european mountain landscape, organisé par les laboratoires GEODE, FRAMESPA, GEOLAB et Chrono-Environnement. Université Toulouse 2-Le Mirail, 8-11 octobre 2009. [seconde journée] Over the past century, profound land-use changes have affected natural ecosystems in European mountain regions. The effects of a massive abandonment of agro-pastoral activities in those regions already translated into an expansion of forests that will likely increase in the coming decades. In combination with increased temperatures and decreased rainfall, as predicted by the majority of climate models, the risk of wildfire occurrence may therefore increase in future. Wildfires, whether natural or human induced, are rare today in the European Alps because they are rapidly suppressed. Hence, knowledge of fire ecology and the long-term role of wildfires in Alpine landscapes are lacking. In Central Europe and in the Alps, wildfires still receive very little attention in both nature conservation and management, and their potential managerial benefits are generally disregarded. In the following communication, I will briefly outline some results of palaeoecological investigations in the European Alps that indicate the higher frequency of wildfires in the past and their relationship to past land-use changes.

Voir la fiche documentaire (Dublin Core)
Les AMAP en Midi-Pyrénées : relations de proximité entre agriculteurs et consommateurs

L’essentiel des produits alimentaires est aujourd’hui vendu par la grande distribution. Il existe cependant d’autres circuits, où producteurs et adhérents œuvrent afin d’aboutir à une « consommation raisonnée », les AMAP (Association pour le Maintien d&#039;une Agriculture Paysanne). Ce mode de relation basée sur un partenariat est étudié ici sous l’angle du géographe et permet de mieux cerner l’incidence de ces pratiques sur le territoire et le développement local.

Voir la fiche documentaire (Dublin Core)
La contamination par le mercure dans le bassin du Rio Beni (Bolivie)

Dans le cadre d’une étude épidémiologique liée à la présence de mercure dans le bassin du Rio Beni en Bolivie, l’auteure conduit une recherche en géographie de la santé sur la répartition et la typologie des populations potentiellement affectées. Au travers de questionnaires auprès des femmes et des enfants, à l’aide d’analyses statistiques (analyses factorielles des correspondances, analyses en correspondantes principales…), se dégagent des groupes sociétaux spécifiques le long du bassin en fonction des pratiques : chasse, pêche, agriculture, exploitation du bois… mais aussi des appartenances ethniques et des rapports à la ville voisine. Le niveau d’exposition au mercure, étroitement lié à la consommation de poissons, semble moindre que dans les hypothèses de départ

Voir la fiche documentaire (Dublin Core)
L&#039;agroforesterie marqueur du paysage kéralais

Le Kerala est un État du sud-ouest de la péninsule indienne, entre mer et montagne, de près de 820 habitants au km². Il est caractérisé par une occupation traditionnelle du sol et des paysages de type agroforestier : autour d’un habitat essentiellement dispersé, les keralais ont aménagé l’étagement, sur de petites superficies, de systèmes productifs cumulant des cultures au sol (tubercules, manioc, maraîchage…) et des cultures arborées (bois d’œuvre, épices, cocotiers…). Les fonds de vallées humides étant, traditionnellement, occupés par la riziculture. Depuis quelques années, de profonds changements dans le mode de vie mais aussi dans les systèmes de production des keralais induisent une reconstruction complète des paysages et d’importants bouleversements environnementaux.

Voir la fiche documentaire (Dublin Core)
Déforestation et nouveaux systèmes de production au Guatemala, analyse par télédétection

La région du Petén au Guatemala était occupée par la civilisation Maya jusqu’au Xe siècle de notre ère. Défrichant les forêts, installant un intense réseau de communication et d’implantations agricoles et urbaines, les mayas ont profondément transformé les paysages guatémaltèques. Puis, la forêt naturelle a repris ses droits jusqu’au milieu du XXe siècle où, depuis les années 1960 de nouvelles vagues de colonisation du Petén s’enfoncent dans les espaces naturels. A l’aide d’images de télédétection de 1987 à 2003 (photographies aériennes et images satellitaires) et de techniques d’analyses numériques il est possible de reconstituer les formes et les types de fronts pionniers qui annoncent, à moyen terme, la probable disparition complète de la forêt dans cette région d’Amérique Centrale.

Voir la fiche documentaire (Dublin Core)
La géo-prospective appliquée à la gestion de l&#039;eau

Depuis les années 1950, les paysages fragmentés bretons (occupation du sol, bocage, fonds de vallées humides) ont subi de profondes transformations. Ces évolutions ont induit des changements, notamment sur la qualité des eaux. Dans le cadre de la mise en place des schémas d’aménagement et de gestion de l’eau (SAGE) les travaux présentés portent sur le développement de scénarios exploratoires et de scénarios prospectifs au sein d’un système d’information géographique, à une échelle fine (bassin versant) afin de dégager et de cartographier les évolutions potentielles des paysages agricoles bretons dans les prochaines années. Cette mise au point méthodologique, technique et scientifique est désormais transposable à d’autres problématiques environnementales mais également à d’autres milieux ou régions géographiques.

Voir la fiche documentaire (Dublin Core)
L&#039;uranium mine les horizons touaregs : témoignage

Au Sahara central, dans l&#039;Aïr (nord du Niger), les Touaregs s&#039;inquiètent : l&#039;État a récemment accordé une centaine de permis aux sociétés minières internationales pour exploiter l&#039;uranium en plein cœur des terres pastorales nomades. Aucune consultation, aucune concertation, aucune garantie sanitaire n&#039;a été proposée aux habitants qui, après l&#039;expérience d&#039;Arlit (ville minière située au nord d&#039;Agadez), savent que la rente minérale, non seulement ne leur a jamais bénéficié, mais a détruit leur environnement, leurs ressources végétales et animales et leur santé, les condamnant à ne plus pouvoir vivre décemment chez eux.

Voir la fiche documentaire (Dublin Core)
<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 >>