Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil

Vous recherchez une ressource pédagogique numérique dans le domaine de l’environnement et du développement durable ?

Ce moteur de recherche permet de rechercher des ressources parmi différentes catégories :

  • Celles des établissements adhérents d'UVED où vous trouverez les ressources propres à ces établissements
  • La catégorie "Ressources UVED" qui rassemble les ressources financées ou co-financées par UVED via ses appels d'offres

Ressources inventoriées grâce au format Dublin Core

Résultats

1539 résultat(s)

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 >>


15. Le châtaignier, pays et terroirs européens Portugal, les enjeux de la castanéiculture moderne

Le châtaignier et son fruit, la châtaigne, représentent une culture de grande importance dans l&#039;économie portugaise. Le Portugal prétend augmenter ses aires de plantation du châtaignier à l&#039;horizon 2030, en les multipliant par trois. Les 35000 hectares de châtaigneraies actuelles devraient passer à 90000 hectares dans les vingt prochaines années. Cette croissance recherchée de la châtaigneraie portugaise ne vise pas seulement la production de châtaignes, dans des systèmes d&#039;exploitation relativement intensifs, mais aussi la plantation de cette espèce comme essence forestière dans des peuplements de châtaigniers pour une sylviculture en taillis ou en haute futaie. Selon les experts portugais, du point de vue de sa rentabilité économique, la châtaigne génère un rendement de l&#039;ordre de 4000€ par hectare dans les plantations les plus modernes, conduites en agriculture intensive, ce qui constitue une force d&#039;attraction pour les investisseurs. L&#039;idée est aussi que la châtaigne puisse être un facteur d&#039;attractivité, à la fois en empêchant ou en limitant l&#039;exode rural mais en aussi en attirant de nouveaux venus dans les zones de moyenne montagne. Cela permettrait d&#039;équilibrer la répartition démographique dans le pays et de garder de la cohésion sociale dans les zones les plus dépeuplées, comme nous l&#039;explique un grand connaisseur de la castanéiculture portugaise, José Gomes-Laranjo, professeur à l&#039;UTAD (Université du Tras os Montes et Alto Douro).

Voir la fiche documentaire (Dublin Core)
1. Les quatre temps du châtaignier

Ressource non labellisée UVED - En cours d&#039;expertise La châtaigne est un fruit de saison. On ne la voit sur les marchés qu&#039;entre les mois d&#039;octobre et de décembre, et après la récolte. Aujourd&#039;hui, devenue produit de luxe en France et dans certains pays (Japon par exemple), la châtaigne fait l&#039;objet de nombreuses recherches pour satisfaire une production de qualité. Dans de nombreux paysages de l&#039;Europe du Sud, les châtaigneraies marquent très nettement, par leur cycle végétatif, la succession des saisons et apportent une dynamique à ces paysages qui fait qu&#039;on les croirait en mouvement.

Voir la fiche documentaire (Dublin Core)
2. Les origines du châtaignier

Ressource non labellisée UVED - En cours d&#039;expertise Qu&#039;est-ce qu&#039;une châtaigneraie ? Un verger et non pas une forêt. En effet, les châtaigneraies ne sont pas naturelles. Elles ont été plantées dans les moyennes montagnes siliceuses pauvres de l&#039;Europe méridionale sous l&#039;emprise de la nécessité, par des populations ayant atteint une densité trop forte pour continuer à se nourrir de céréales. Sur ses origines, il y a beaucoup d&#039;incertitudes malgré les études paléo environnementales (palynologie et anthracologie) réalisées à ce jour. Car tout dépend du point de vue où l&#039;on se place : celui de l&#039;espèce et son indigénat (arbre autochtone de nos terroirs depuis des millions d&#039;années) ou celui des variétés locales sélectionnées par l&#039;homme au fil du temps. Pour les paléo-écologues, l&#039;espèce châtaignier (Castanea sativa Mill.) est autochtone puisqu&#039;on en trouve des pollens ou des feuilles fossilisées dès l&#039;ère tertiaire, notamment en Cévennes, mais sa culture l&#039;a fortement disséminé. Il a conquis l&#039;Europe par l&#039;Italie et le Nord-Ouest de la péninsule ibérique à partir du Proche-Orient d&#039;où ont été importées de nombreuses variétés qui l&#039;ont transformé en vergers et non en arbre épars des forêts. Pour les spécialistes, comme Jean-Robert Pitte, il ne fait aucun doute que la culture du châtaignier a été développée au Proche-Orient, comme celle de beaucoup d&#039;autres arbres fruitiers, et qu&#039;elle a ensuite été transmise aux Grecs, puis aux Romains qui l&#039;ont diffusée partout où cela était possible en Europe occidentale.

Voir la fiche documentaire (Dublin Core)
Pesticides et Santé / Exposition aux pesticides agricoles de la population générale / Débat

Session Exposition aux pesticides agricoles de la population générale Depuis les années 1980, les enquêtes épidémiologiques ont évoqué l’implication des pesticides dans plusieurs pathologies chez des personnes exposées professionnellement à ces substances, en particulier des pathologies cancéreuses, des maladies neurologiques et des troubles de la reproduction. Ces enquêtes ont également attiré l’attention sur les effets éventuels d’une exposition même à faible intensité lors de périodes sensibles du développement (in utero et pendant l’enfance). Plusieurs expertises collectives ont confirmé ce constat. La loi d’avenir portant sur l’agriculture, l’alimentation et la forêt a introduit en 2014 dans le Code rural la mise en place un dispositif de «phytopharmacovigilance» pour surveiller les effets indésirables des produits phytopharmaceutiques sur l’homme, les animaux d’élevage (dont l’abeille domestique), les plantes cultivées, la biodiversité, la faune sauvage, l’eau et le sol, la qualité de l’air et les aliments, ainsi que l’apparition de résistances à ces produits. Le dispositif renforce le champ de l’évaluation des risques. Alors que, malgré des dynamiques nouvelles, l’agriculture reste dépendante des produits phytosanitaires, le risque associé à leur utilisation est à l’origine de crispations sociétales récurrentes conduisant, dans certains cas motivés, les autorités à adopter de nouvelles mesures de gestion au niveau local. Séquence de questions suite aux conférences de : &gt; Camille Carles &gt; Agnès Hulin &gt; Fleur Delva Rencontre scientifique &quot;Pesticides et Santé en Nouvelle Aquitaine : état des connaissances&quot;, Bordeaux, 3 février 2017

Voir la fiche documentaire (Dublin Core)
3. La civilisation du châtaignier

Ressource non labellisée UVED - En cours d&#039;expertise Cette expression fait référence à un système économique très complet et dépendant des diverses utilisations que l&#039;on a fait de cet arbre. On a qualifié aussi le châtaignier d&#039;arbre nourricier, d&#039;arbre providentiel ou d&#039;arbre à pain, parce qu&#039;il fournissait tout à son ami l&#039;homme : le fruit pour le nourrir, lui et certains des animaux de sa ferme, le bois pour les charpentes, les meubles, les planchers, la menuiserie, les piquets, la vannerie, sans oublier le bois pour se chauffer... et même les rames et les feuilles pour l&#039;étable. Les châtaigneraies produisent aussi une part de rêve et de mythe auprès des populations, n&#039;oublions pas qu&#039;elles ont été des espaces de survie, des espaces refuge pour les maquisards, les indigents, tout au long de l&#039;histoire.

Voir la fiche documentaire (Dublin Core)
4. Le châtaignier, arbre du paysage

Ressource non labellisée UVED - En cours d&#039;expertise Dans le cadre d&#039;une société agraire en pleine mutation, la gestion des espaces occupés par les châtaigneraies fait l&#039;objet de nombreuses interrogations de la part des décideurs publics. Le paysage est-il une aménité ? A-t-il une véritable valeur économique ? Les paysages de châtaigneraies ont-ils un coût ? Les paysages castanéicoles s&#039;inscrivent dans les paysages contemporains, ils possèdent une beauté indiscutable et celle-ci attire une forme de tourisme qui se répercute sur l&#039;économie locale. Ces paysages font d&#039;ailleurs l&#039;objet de nombreuses mesures notamment dans les parcs régionaux ou nationaux, leur sauvegarde est de la plus grande importance.

Voir la fiche documentaire (Dublin Core)
5. L&#039;écologie du châtaignier

Ressource non labellisée UVED - En cours d&#039;expertise Dans les zones à forte pente, les terrasses ont joué un rôle majeur en permettant de lutter contre l&#039;érosion. Les châtaigneraies jouent également un rôle déterminant dans la protection contre les incendies. En effet, les châtaigneraies sont plantées de préférence sur les versants Nord et les châtaigniers, dans certaines régions sensibles comme le Massif des Maures par exemple, jouent un rôle majeur vis-à-vis de cette protection. Mais les châtaigniers ont aussi survécu aux ravages du temps, aux maladies, aux destructions diverses. Il a été établi que dans les châtaigneraies entretenues et en production, la biodiversité était beaucoup plus importante que dans un milieu fermé, en forêt.

Voir la fiche documentaire (Dublin Core)
6. Les ennemis du châtaignier

Ressource non labellisée UVED - En cours d&#039;expertise Les problèmes sanitaires que connaît le châtaignier sont nombreux : maladie de l&#039;Encre, chancre de l&#039;écorce, insectes parasites et autres ravageurs... Ces problématiques sont abordées par des scientifiaues de l&#039;INRA, mais aussi par les différents gestionnaires des vergers de châtaigniers. Ils nous expliquent leur origine, leur cycle et les moyens de lutte mis en oeuvre. L&#039;actualité récente ainsi qu&#039;un contexte économique difficile nous amènent à traiter plus particulièrement de la contamination des vergers de châtaigniers par le cynips (Dryocosmus kuriphilus), un petit insecte originaire d&#039;Asie, et des moyens mis en oeuvre pour y faire face, notamment par la lutte biologique avec l&#039;introduction du Torymus.

Voir la fiche documentaire (Dublin Core)
7. La châtaigne, un produit bio ?

Ressource non labellisée UVED - En cours d&#039;expertise Le mode de production de la châtaigne est par nature proche de celui de l&#039;agriculture biologique du fait de son entretien léger et de ses pratiques ancestrales. C&#039;est le premier fruit bio cultivé en France en termes de surface avec plus de 1300 hectares de châtaigneraies concernées. Les agriculteurs cherchent à valoriser la qualité de leur production soit par une certification AB soit au travers de l&#039;Appellation d&#039;Origine Contrôlée (plusieurs démarches, bénéficiant déjà d&#039;une AOP, comme en Corse et en Ardèche, ou sont en cours comme en Languedoc-Roussillon). Ce document présente deux approches de la castanéiculture biologique comme dans le Parc National des Cévennes qui démarre la démarche biologique ou en Corse où l&#039;expérience est déjà bien avancée (Parc Naturel Régional Corse). La filière Corse a développé de nombreux produits bio issus de la châtaigne et certifiés par le label Ecocert (farine, gâteaux, confitures, châtaignes sous vide). Les Cévennes démarrent une démarche collective qui irait au-delà des seuls agriculteurs.

Voir la fiche documentaire (Dublin Core)
8. Le châtaignier, un atout pour l&#039;agrodiversité ?

Ressource non labellisée UVED - En cours d&#039;expertise Dès la fin du Néolithique, l&#039;homme a domestiqué les espèces fruitières. Depuis, par le jeu incessant de la sélection et du brassage génétique, il a créé de nombreuses variétés, notamment chez le châtaignier où l&#039;on peut en recenser plus de 500 en Europe du Sud-Ouest. En Aveyron, une poignée de passionnés a tenté de sauver les dernières variétés locales de la Région Midi-Pyrénées. Créé en 1992 à Rignac, le Conservatoire Régional de la Châtaigne a recensé, depuis sa création, près d&#039;une soixantaine de variétés qui ont pu être sauvées et conservées. Paradoxalement, dans des régions où la castanéiculture est aujourd&#039;hui plus vivace, il n&#039;existe pas de conservatoires comme en Ardèche, dans les Cévennes ou en Corse. Nos sociétés modernes ont redécouvert chez cet ancêtre beaucoup de qualités : d&#039;abord une richesse génétique considérable, fruit de la patience des hommes qui a abouti à la sélection de ces multiples variétés, adaptées à chaque terroir.

Voir la fiche documentaire (Dublin Core)
<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 >>